Infos : Grippe aviaire bilan 2005/2006

Publié le par Agriju

BILAN DE CRISE AVIAIRE 2005/2006
Quel bilan tirer de la crise 2005/2006 et quelles mesures sont envisagées en vue d'une nouvelle crise sanitaire ? Didier Houssin, délégué interministériel à la lutte contre la grippe aviaire (Dilga), a organisé pour la presse un point de situation sur l'épizootie d'influenza aviaire.

Pour cette conférence de presse au ministère de l'Agriculture et de la Pêche, il était entouré de Jean Marc Bournigal, directeur général de l'alimentation, de Pascale Briand, directrice de l'Afssa et de Patrice Blanchet, sous-directeur de la chasse, de la faune et de la flore au ministère de l'Écologie et du Développement durable.

M. Bournigal a évoqué les grands axes d'action des pouvoirs publics français, la prévention d'une part (surveillance, aide internationale, protection des territoires et des élevages par l'application notamment de règles de biosécurité) et d'autre part le dispositif de lutte contre une panzootie aviaire. Ce plan spécifique à la maladie animale s'intègre au plan national « pandémie grippale ».

Après plus d'une année d'expérience, le bilan a souligné plusieurs points positifs. : la détection précoce de la maladie, la forte mobilisation des éleveurs et des acteurs de la santé publique, l'information continue et transparente délivrée au public e t la mise en place de guides de bonnes pratiques sanitaires. Cependant, quelques points restent à améliorer : la logistique relative à la collecte et à l'exploitation des données, la gestion des élevages de plein air, la meilleure répartition des laboratoires sur le territoire ( déjà effectif).

Sur le plan économique, 63,5 millions d'euros ont été versés aux éleveurs et aux entreprises, auxquels vont s'ajouter 15 millions d'euros de crédits nationaux d'ici la fin novembre ainsi que des crédits communautaires supplémentaires. Les frais engagés dans la lutte contre l'épizootie se sont élevés à 23 millions d'euros.
Madame Briand, directrice de l'Afssa, a commenté l'avis du 12 septembre 06 sur le dispositif envisagé pour 2006/2007. Celui-ci prend en compte le risque de contamination des oiseaux captifs à partir de l'avifaune sauvage. Il recommande aujourd'hui les mesures à adopter, graduées en fonction des différents scénarii.

Patrick Blanchet a fait un point sur les déplacements d'oiseaux en indiquant que les principales migrations (flux nord-sud…), étaient, pour l'essentiel, achevées réduisant plus rapidement que l'an dernier les risques de diffusion du virus par l'avifaune.


À ce jour, le risque est considéré comme négligeable. La surveillance reste cependant active sur l'ensemble du territoire, y compris parmi les oiseaux migrateurs hivernant en France afin de détecter toute mortalité suspecte. Concernant les élevages, les mesures de biosécurité restent d'application (alimentation et abreuvement protégés, non utilisation des eaux de surface).

Propos issus de la conférence de presse du 7 novembre 2006.

Pour plus d'infos www.agriculture.gouv.fr
                               www.grippeaviaire.gouv.fr

Publié dans Infos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

www.symptomesgastro.com 29/01/2013 13:46


Bonjour,


 


 Pour ceux que cela intéresse, j'ai créé un site qui rassemble tous les symptomes de la grippe, ainsi que ses différents remèdes.


 


 N'hésitez pas à faire un tour : http://www.symptomesgrippe.com


 


Belle journée,