Décryptage : Les zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique ZNIEFF

Publié le par Agriju

Les zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique ZNIEFF

    L'écologie est désormais une discipline nécessaire. Aussi, dans un souci de préservation de la biodiversité et de protection des espèces, des mesures ont été prises.


    L'inventaire des zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) est un programme initié par le ministère en charge de l’environnement et lancé en 1982 par le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN). Il correspond au recensement d’espaces naturels terrestres remarquables dans les vingt-deux régions métropolitaines ainsi que les DOM. On distingue deux catégories de zones :

  •     Les ZNIEFF de type I, de superficie réduite, sont des espaces homogènes d’un point de vue écologique et qui abritent au moins une espèce et/ou un habitat rares ou menacés, d’intérêt aussi bien local que régional, national ou communautaire
  •     Les ZNIEFF de type II sont de grands ensembles naturels riches, ou peu modifiés, qui offrent des potentialités biologiques importantes. Elles peuvent inclure des zones de type I et possèdent un rôle fonctionnel ainsi qu’une cohérence écologique et paysagère.

Les ZNIEFF en France



    L'inventaire ZNIEFF est réalisé à l’échelle régionale par des spécialistes dont le travail est validé par le conseil scientifique régional du patrimoine naturel (CSRPN) nommé par le préfet de région. Les données sont transmises au Muséum national d’histoire naturelle pour validation et intégration au fichier national. Dans chaque région, le fichier régional est disponible à la direction régionale de l’environnement (Diren).

    Outil de la connaissance de la biodiversité, l’inventaire ZNIEFF n’est pas juridiquement un statut de protection. Les ZNIEFF constituent cependant un élément d’expertise pour évaluer les incidences des projets d’aménagement sur les milieux naturels, pris en considération par la jurisprudence des tribunaux administratifs et du Conseil d’État.

    Le premier état national de l’inventaire (1997) recense en France métropolitaine plus de 12 800 ZNIEFF de type I et plus de 1 900 ZNIEFF de type II couvrant respectivement une superficie d’environ 4,4 millions et 11,6 millions d’hectares. Ces zones I et II, prises ensemble, représentent un quart de la superficie de la métropole, soit presque 13,8 millions d’hectares sur plus de 14 750 sites. Un deuxième état de l’inventaire, débuté en 1996, est en cours de réalisation (mise à jour des données et harmonisation de la méthode). Fin 2004, ces ZNIEFF modernisées, dites de deuxième génération, sont déjà validées (fin 2004) au plan national pour trois régions : le Limousin, la Normandie et Champagne-Ardenne.

    Dans le prolongement du programme ZNIEFF-Terre, l’État a lancé en 1995 l’inventaire des ZNIEFF en milieu marin.





Publié dans Décryptage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Les ZNIEFF totalement inutiles 29/09/2008 15:58

ZNIEFF c'est du pipo cela ne veut rien dire. Si que l'on n'a le droit de polluer encore plus.regardez ça http://znieff.ifrance.com

nativelle 10/09/2007 16:35

Bonjour Regardez ce que l’on fait de vos ZNIEFF t1 en Normandie 3 ans que l’on y verse de l’huile de vidange, du fioul, javel, les cours d’eau servent d’égouts à plus de 300 caravanes, on brûle des nivéoles, on rencaisse une zone humide, … Personne ne réagit. http://varaville.ifrance.com http://nativelle.over-blog.com/ http://perso.orange.fr/varaville.cabourg/ http://cabourg.varaville.site.voila.fr/ 3 ans que je me bats pour préserver cet endroit Que faire ? Merci pour vos réponses. Nativelle 14390 Cabourg pnativ@voilà.fr